le luth de Bagdad, Naseer Shamma

18082011

absolument envoutant et reposant, ambiance orientale, ambiance hammam ! super




Tombée sur la tête, de Leslie Bedos

18082011

l’histoire d’une femme dont les cases ne sont pas toutes à la bonne place, on attend en vain une fin heureuse qui ne viendra pas. Déçue.




La fille qui marchait dans le désert, Vénus Khoury-Ghata

18082011

l’histoire d’une femme qui vit avec la veuve d’un écrivain sur lequel elle veut écrire un livre. ensemble un peu glauque mais intéressant à lire.




Easter parade, Richard YATES

18082011

J’ai adoré. L’auteur a écrit également « la fenêtre panoramique » adapté au cinéma sous le titre « les noces rebelles ».

Easter parade relate l’histoire d’une famille composée de deux filles avec 5 ans d’écart, une mère un peu marginale, un père travaillant au Sun séparé. Les filles sont nées dans les années 20 aux Etats-Unis. L’une d’elle se marira assez tôt, aura 3 fils et ne travaillera quasi pas. On apprend vers la fin qu’elle était battue par son mari, et elle mourra d’une cirrose du foie. L’autre aura une vie plus riche, elle suivra de hautes études littéraires et collectionnera les hommes. Emily a un esprit libre, elle fait sa vie, avorte plusieurs fois, change de jobs. Elle trouvera enfin un amour vrai, mais il la quittera et ensuite elle connaîtra les années chômage, perdra un peu la tête et au final sera recueilli par l’un de ses neveux.

trés beau, très riche.

une femme libre.




Si tu manges un citron sans faire de grimaces, Sergi Pamies

18082011

C’est un ensemble de nouvelles relatant des situations quotidiennes, l’auteur est journaliste en Espagne. Je pensai avoir trouvé un livre plein d’humour, mais il parle beaucoup de la mort. Beaucoup d’histoires sans grand intérêt qui n’apporte pas grand chose.

Decevant.




Le Brésil, Blaise Cendrars

9072011

Des hommes sont venus

« C’est le paradis terrestre ! »

Voici comment commence ce livre, qui nous relate l’histoire, surtout la découverte de ce pays. Aux abords de la côte, « Le simple fait d’exister est un véritable bonheur. C’est une révélation. … La mer est indigo, le ciel bleu, bleu perroquet. »

La nuit, « c’est l’heure de la fièvre. On frissonne. On rêve. En tête à tête tête avec la lune. On ne peut pas dormir. »

« Des hommes sont venus de la mer, des Blancs, pour découvrir par hasard un continent dont personne n’avait la moindre notion en Europe … Des hommes sont venus pour se muer en conquistadores … les indiens n’y sont plus, les Indiens qui allaient nus. L’homme brésilien d’aujourd’hui en qui tous les sangs se marient. »

Le Portugais Pedro Alvares Cabral, s’était embarqué à Lisbonne pour se rendre dans les Grandes Indes. Des vents contraires le portèrent vers l’Ouest et le Brésil fut découvert. C’était en l’an 1500, le 22 avril. C’est le pilote Gonçalo Coelho qui le 1er janvier 1502 pénétrant dans la baie de Guanabara et se croyant dans l’estuaire d’un fleuve a baptisé le plus beau site du monde Rio de Janeiro, le fleuve de janvier. Dans janvier il y a Janus, le dieu à double face et Rio est la capitale du Carnaval. Caramuru, c’est l’ancêtre, un Blanc dont on ne sait ni le nom chétien, ni l’origine.




Heureux qui comme Ulysse …, Maurice Audebert

9072011

L’histoire se passe en Ex Yougoslavie, on parle ici de croates, serbes, albanais. Une famille vit au dernier étage d’un immeuble, un couple, la grand-mère paternelle, un fils. Le père va partir en expédition et croiser des personnages. Agréable à lire, fin inattendue, philosophie de la vie.




La deuxième vie de Fatima, Joanne et Gerry Dryansky

9072011

Décrit la vie d’une ancienne femme de ménage à Paris, devenue riche. Elle a été mariée puis répudiée. Elle décide d’aider les femmes arabes à apprendre à lire. Se lit très vite, rien de transcendant.




Trilok gurtu and the frikyiwa family, « Farakala »

2062011

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=
TRILOK GURTU par La-Violette« ][/gv]musique du monde, 2005. Super !




Bubble Gum, de Lolita Pille

1062011

Manon est une jeune fille qui vit seule avec son père, dans un petit village du sud de la France. Elle travaille au café parental, sert et débarasse les tables. Elle s’ennuie ferme, se sent à part des autres et ne rêve que d’une chose, vivre une autre vie, ailleurs. La GRANDE VIE.

Le lendemain de son 21ème anniversaire, elle part avec l’argent que son père lui a donné pour Paris. Elle avait croisé avant cela un directeur d’agence de mannequin parisien qui lui avait filé son numéro. Elle cherche donc à le rencontrer, mais il lui dit qu’il faudra coucher pour travailler. Elle refuse, et se dégote un job dans un bar.

Ensuite nous faisons connaissance avec le deuxième personnage principal, DEREK. Derek est fils de …, milliardaire, grande vie, peu de travail, beaucoup d’ennui. Pour s’amuser un peu il va décider de détruire une vie.

 Manon réussit à se faire inviter à une avant-première internationale, grâce à son amie (qui couche avec tout le monde mais n’est jamais rappelée), et c’est là qu’elle rencontre Derek et que tout bascule dans sa vie.

Tout va aller très vite, il la couvre de luxe, elle devient « people », est reconnue, photographiée, interviewée … et elle arrivera vite à la case « drogue ». Elle attrape la grosse tête, devient parano, en même temps que squelletique, refait ses lèvres, se teint les cheveux, devient accro aux miroirs et aux anxiolytiques, paupières à vifs, éblouissements, écartélement de son corps, exposé à des températures extrêmes pour des photos. Ce n’est plus une vie de rêve mais elle va enfin faire du cinéma, son voeux le plus cher. Elle cotoie les plus connus, les plus riches, « tout le monde étaient beaux, riches, célèbres mais le pathétique était partout ». Elle se lasse de Derek et finit par le détester, alors que lui en tombe vraiment amoureux. Il sent qu’elle est foutue et veut tout arrêter mais il a peur de la perdre. Elle est devenue comme lui, inconsistante, superficielle, égocentrique, hautaine, méchante. Elle n’a plus « d’état normal », « tu as fait de moi un monstre ».

 Et puis un jour on la réveille dans sa suite au Ritz en lui demandant ce qu’elle fout là. Toutes les affaires ont disparues, seuls restent au coffre une enveloppe d’argent et des clés. Elle ne comprend pas et devient hystérique. On la balade en voiture et elle ne se voit plus sur les affiches, personne ne la reconnait dans la rue. Elle est perdue, retourne à son ancienne adresse. Trouve tout en état comme si elle était partie hier. Elle ne sait plus quoi penser. « J’étais dingue à enfermer, rien de tout cela n’avait existé ». Elle reprend sa vie d’avant et rejoint une équipe de loosers, mannequins, scénariste, figurant « on n’était personne, et c’était ça le drame ». Elle va aller jusqu’à faire la pute dans un théâtre porno, elle a un public … A sa sortie, sur la route du retour on lui balance des trucs, elle tombe, trouve des inscriptions « PUTAIN … C’EST TA FAUTE … » dans son immeuble. Un flingue sur sa table, elle le met dans sa bouche, lit une pancarte FIN entre ses fenêtres … et le téléphone sonne. On lui dit de venir dans la voiture en bas pour faire des essais, « tout est faux ». On l’amène dans une demeure Bd Haussmann. En attendant que « qqun » l’a reçoive elle parcourt un Match et trouve sa photo avec Derek ! Elle comprend qu’elle n’est pas folle, que sa vie de luxe a bien existé, et se demande pourquoi. Elle part pour le Ritz, trouve Derek et lui demande des comptes. Il lui explique tout, les sosies, les fausses affiches, le non-film. Elle avait pris le flingue avec elle et lui tire dessus. « J’ai failli me tirer une balle … c’était le but … je trouvais ça distrayant, j’ai créé un monde pour toi ». Lui aussi a un flingue, ils tirent chacun leur tour, lui moins juste qu’elle. Puis elle tire dans une penderie qui déverse un flot de fausses Unes. C’est la goutte d’eau de trop. Il finit par mourrir sous ses balles en lui disant :  » je préfère mourrir de ta main que vivre sans toi ».

 Epilogue

Manon découvre que toute sa vie était filmée ! caméras et micros placés par l’équipe de Stanislas (Derek avait déjeuné avec lui à NY, on avait alors appris que tous les deux étaient amis d’enfance mais que Stanislas en voulait à mort à Derek, car il avait eu la fille qu’il aimait et il tenait aussi responsable le père de Derek de l’échec de son propre père en affaires). Un film et une série vont être montés à partir de toutes ces images « DEREK LE MILLIARDAIRE ».

Manon devient alors ce qu’elle voulait, « une nouvelle étoile » … du réalité show.

Ce livre se lit très vite, (style et vocabulaire simple),portraits croisés de 2 mondes opposés, contradictions des vies. Comme quoi l’argent n’est pas tout, comme quoi l’âme n’a pas de prix.







Mimicoquine une divine |
Nos envies, Nos projets, No... |
Journal d'Emma |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | imhere
| piluchon
| A Secret Garden